Frotte mais frotte égal; les frottages comme outil de prospection. Louis Gagnon

L’examen des frottages comme outil de prospection n’est certes pas nouveau, des centaines d’articles ayant été écrits à ce sujet; certains chasseurs y ont même consacré des livres. Et pourquoi pas, puisque ce comportement est particulier à la plupart des cervidés approchant la période du rut mais  plus particulièrement les cerfs de Virginie. Le sujet ne sera probablement jamais épuisé mais, à mon humble avis, chasser directement dans les secteurs de frottages n’est pas toujours ce qu’il y a de plus productif. En effet, bien que la découverte de quelques gros frottages puisse susciter les rêves les plus fous chez un chasseur de gros buck, il se perd beaucoup de très bonnes heures de chasse à proximité de ces sites. Voici quelques données nouvelles, une réflexion basée sur des milliers d'heures de caméras de surveillance dans plus de 4 provinces et une approche moins précise mais plus productive pour tirer avantage du comportement. 

Cet article vous intéresse ? Pour lire la suite :
Achetez l'article ou Abonnez-vous