Plus humide peut être mieux aussi. Louis Gagnon

L'article précédent faisait l'apologie d'un contrôle favorable de l'eau pour rendre un habitat humide plus favorable à l'établissement d'une population de chevreuil résidente. Ce coup-ci, cette entrevue de plus de 15 minutes apporte un exemple inverse où le niveau d'eau particulièrement bas change complètement l'utilisation du territoire par les chevreuils. 

Cet article vous intéresse ? Pour lire la suite :
Achetez l'article ou Abonnez-vous